fbpx

La chirurgie esthétique a encore de beaux jours devant elle. Le passage sous le bistouri est devenu très fréquent notamment après une grossesse. Pourquoi ?  Les gestes opératoires sont devenus plus simples, plus sécuritaire et beaucoup moins cher qu’avant.  Distension des muscles, kilos en surplus, affaissement des seins …chez certaines femmes, la grossesse peut induire des défauts inesthétiques durables. Une intervention esthétique aide à retrouver sa féminité et son estime de soi…Quelles sont les interventions esthétiques possibles à faire une période après son accouchement ?

Attendre 6 mois avant de faire une chirurgie de la silhouette

Les organismes ne réagissent pas de la même manière après une grossesse. Si certaines femmes retrouvent en un peu de temps leur corps de jeune fille d’autres ne réussissent pas à retrouver leurs formidables silhouettes. Après une grossesse à répétition, les choses deviennent plus compliquées : les amas graisseux se développent trop, la peau se relâche excessivement et les seins s’affaissent sans merci. L’organisme, devient alors incapable de corriger naturellement tous les dégâts. Alors, pour se réconcilier avec son corps et retrouver sa féminité, plusieurs femmes décident de faire appel à la chirurgie esthétique, ce qui présente une décision importante qu’il ne faut jamais prendre à la légère. Il faut s’adresser à un bon chirurgien esthétique pour bénéficier d’un traitement sans risque sur la santé. Une chose importante à savoir, est qu’il ne faut jamais se précipiter. La patiente doit attendre au moins 06 mois avant de passer à l’action. Quand avez-vous accouché ? C’est l’une des principales questions que vous posera votre plasticien lors de la première consultation. Soyez patiente et laissez à votre corps le temps nécessaire pour qu’il se remette bien après 09 mois de grossesse et après l’accouchement aussi.

Liposuccion après grossesse

La grossesse provoque le relâchement des tissus de l’abdomen et induit une prise de poids, qui peut persister même après le sport et les régimes amaigrissants. Pour se débarrasser des amas graisseux, il est possible de se présenter pour une liposuccion. C’est la chirurgie de la silhouette la plus sollicitée par les femmes aujourd’hui. Elle se déroule sous anesthésie générale ou locale tout dépend des régions à traiter. Le procédé permet de supprimer la graisse localisée au niveau du ventre, des cuisses, des fesses, des hanches, du cou, des bras. Il faut bien préciser, la lipoaspiration ne permet pas de traiter les zones contenant un grand nombre de vergetures. D’une manière générale, on recommande de stabiliser son poids avant de subir la chirurgie. Une liposuccion permet de perdre entre 06 et 06 kilos. Une nouvelle grossesse est possible après une lipectomie.

Abdominoplastie

S’il s’avère que la peau du ventre est abîmée et que les muscles abdominaux sont relâchés, il est fort probable que votre chirurgien esthétique vous conseillera de faire une plastie abdominale. Ce geste opératoire va éliminer la peau excédentaire, corriger la forme des muscles et retendre le revêtement cutané. Au cours d’une abdominoplastie intervient une liposuccion qui va servir à aspirer le surplus graisseux d’une manière définitive. L’opération est assez lourde. Généralement, elle est contre-indiquée aux femmes qui envisagent une nouvelle grossesse. L’abdominoplastie, permet également de traiter la hernie ombilicale.

 

Chirurgies mammaires

Une chirurgie des seins permet de corriger la forme de la poitrine devenue inesthétique après la grossesse et la période de l’allaitement. Le geste opératoire traite la perte de volume souvent accompagnée d’une ptôse mammaire. Deux interventions esthétiques sont alors combinées, le lifting des seins et l’augmentation mammaire par implants. Si la poitrine tombe et qu’elle est hypertrophique, le chirurgien réalise une réduction mammaire afin de remodeler la masse glandulaire. Si le volume des seins est suffisant, il n’est pas nécessaire faire une pose de prothèses mammaires. Une correction de la ptôse peut suffire.

 

 

 

.

 

Comments are closed.