fbpx

Habituellement, le fait de pouvoir enfiler des vêtements de sport moulants est la récompense du travail acharné accompli en salle de sport, mais selon un nouveau rapport publié par la British Association of Aesthetic Plastic Surgeons (BAAPS), de nombreuses fashionistas accro de fitness tentent d’économiser leur énergie et d’épargner leurs efforts en ayant recours à la liposuccion en premier lieu.

Des experts en chirurgie plastique déclarent: la tendance Athleisure pousse les femmes à se faire opérer

Les leggings et les brassières de sport chics sont devenus symboles de “l’athlétisme”. Suffisamment élégants pour être portés socialement,  les leggings et les soutiens-gorge de sport ont dominé l’industrie de la mode ces derniers temps et inspiré les créateurs des plus grandes maisons pour lancer la tendance Athleisure.

Aujourd’hui, selon le chercheur Rajiv Grover, la tendance pousse les consommateurs à prendre des mesures extrêmes pour atteindre l’apparence corporelle adéquate pour porter de tels habits et se mettre en valeur. En effet, les données britanniques révèlent une augmentation de 12 % des procédures de liposuccion, de 2 039 en 2017 à 2 286 en 2018.

Les données américaines dévoilent une tendance similaire : Selon l’American Society of Plastic Surgeons (ASPS), les opérations de liposuccion ont augmenté de 5 % entre 2017 et 2018, avec environ 12 000 interventions en un an seulement.

La liposuccion reste l’une des opérations de chirurgie esthétique les plus populaires, au même titre que l’augmentation mammaire et la rhinoplastie. Elle est souvent considérée comme une solution efficace pour celles qui cherchent à se débarrasser des masses de graisses tenaces et des restes de cellulite suite à une perte de poids importante ou à la grossesse. Ceci a bien été le cas de la rappeuse Cardi B qui a opté pour la lipoaspiration comme solution pour retrouver un joli corps après avoir donné naissance à sa fille Kulture en juillet dernier.

“La liposuccion continue d’être la référence en matière de remodelage corporel en raison de son efficacité et de son action rapide et ciblée pour un corps parfaitement sculpté et une silhouette affinée “, déclare le Dr Alan Matarasso, président de l’ASPS.

La liposuccion n’est pas une baguette magique

Grover  prévient que la liposuccion ne devrait pas être considérée comme une solution miracle pour vous permettre de vous glisser dans votre pantalon de yoga.

“Les gens devraient savoir que la liposuccion n’est pas une intervention sans risque“, dit-il. Par exemple, Denise Hendry, épouse du capitaine de football écossais Colin Hendry, est décédée en 2009 au cours d’une des nombreuses procédures correctives à la suite d’une liposuccion ratée.

Il faut être conscients que la liposuccion est une intervention invasive qui présente des risques et des suites opératoires contraignantes. De plus, il est à tenir en considération que la liposuccion n’est pas un remède contre le surpoids. Elle agit, en effet, sur les amas graisseux qui persistent malgré le sport et les régimes alimentaires, et ce dans nombreuses zones du corps, dont le ventre, les bras, les cuisses, les mollets et les chevilles…  “Mon conseil ? Mangez sainement et faites de l’exercice si vous voulez avoir le corps de vos rêves.” dit Grover.

 

Laisser un commentaire