Plusieurs types de cancers sont liés au tabagisme. Les grands fumeurs perdent en moyenne plus de 10 ans de l’espérance de vie. Les effets du tabac, sont néfastes. Ce “poison” affecte les organes du corps. Ceux qui fument beaucoup prennent le risque d’attraper des maladies mortelles. Voilà pourquoi les médecins ne cessent jamais de recommander l’arrêt du tabac.

fumer avant liposuccion

Puisque nous sommes dans le contexte de la chirurgie esthétique, répondons alors à cette question : pourquoi une personne qui souhaite subir une chirurgie esthétique comme la liposuccion doit-elle arrêter de fumer une période avant le traitement chirurgical ?

Complications qui peuvent se manifester chez les patients fumeurs

  • Nécrose des tissus, le flux sanguin diminue, les tissus ne reçoivent plus assez d’oxygène ce qui mène à leur mort prématurée.
  • Une mauvaise cicatrisation
  • Troubles de respiration durant la période post-opératoire
  • Les patients qui fument toussent souvent. Ils développent souvent une fréquence cardiaque élevée ce qui provoque des problèmes d’anesthésie.
  • Augmentation de la tension artérielle
  • Phlébite
  • Une réduction des capacités du système immunitaire. Il devient incapable de se défendre contre les infections.

Fumer avant une chirurgie esthétique

Le tabac n’est pas seulement déconseillé avant une lipoaspiration mais, aussi avant d’autres chirurgies qu’elles soient esthétiques ou réparatrices : correction du tablier abdominal, réduction mammaire, lifting des seins, lifting visage, lifting cuisses, brachioplastie….

Ces interventions impliquent des incisions importantes. La cicatrisation prend du temps. La consommation du tabac avant et après l’opération esthétique, peut induire une mauvaise cicatrisation. De plus, le tabagisme nuit à la qualité de la peau. Il la fait vieillir prématurément : son élasticité diminue, elle s’affaisse, des rides apparaissent sur la peau.

Fumer avant une liposuccion

Plusieurs sont les patients qui éprouvent une grande difficulté à arrêter le tabac. Les plasticiens le savent très bien. Alors, ils leur demandent alors, de cesser de fumer au mois 30 jours avant l’intervention. Pour les motiver, ils leur parlent de l’incidence néfaste du tabagisme sur la cicatrisation.  Réellement, le tabac ne présente pas une contre-indication formelle mais, il est fortement conseillé de prendre toutes les précautions nécessaires.

La consultation préopératoire est très importante

Avant de s’engager à réaliser la chirurgie esthétique demandée, une liposuccion ou une autre chirurgie plastique, le plasticien vérifie l’état de santé du patient et lui demande de faire toutes les analyses nécessaires. Le patient risqué souffre de problèmes rénaux, du diabète, de l’hypertension. Celui qui n’est pas malade mais qui est un grand fumeur est aussi considéré comme un patient risqué.  Par rapport aux non-fumeurs, il est 12 fois plus susceptible d’avoir des complications après l’intervention esthétique.