Ces méthodes douces pour éliminer la graisse : à quoi pouvez-vous vous attendre ?
26 août 2019
Perdre la graisse viscérale : Est-ce-possible ?
9 septembre 2019
Voir Tous

Comment gérer la douleur après liposuccion

Si vous allez subir une liposuccion, vous vous demandez probablement si la douleur que vous allez ressentir par la suite serait très intense. Vous voudriez probablement en savoir plus sur ce à quoi s’attendre, sur les médicaments pouvant être prescrits par votre médecin et sur les traitements que vous pourrez adopter après votre intervention.

La liposuccion est une intervention chirurgicale esthétique visant à éliminer les dépôts de graisse localisés dans certaines zones du corps telles que le ventre, les bras et les cuisses. On l’appelle aussi lipoplastie, liposculpture ou lipoaspiration.

Douleur après l’intervention de lipoaspiration

Après la liposuccion, vous recevrez une série d’instructions postopératoires. Le type d’anesthésie et la quantité utilisée déterminent le niveau de douleur ressenti au cours des premiers jours après la liposuccion.

La liposuccion réalisée avec une sédation intraveineuse (IV) entraînera moins de douleur postopératoire et nécessitera rarement un traitement autre que l’acétaminophène. La liposuccion réalisée sous anesthésie générale entraîne généralement une douleur plus intense nécessitant la prise d’un médicament analgésique.

Voici certaines attentes générales concernant la gestion de la douleur après la liposuccion, énumérées ci-dessous :

  • La douleur sera la plus intense deux à quatre jours après la procédure, puis s’atténue progressivement.
  • L’enflure de la zone traitée et la douleur sont des suites typiques inévitables de l’intervention de lipoaspiration mais finiront par s’estomper.
  • Discutez des médicaments contre la douleur avec votre médecin pour vous assurer de recevoir le traitement approprié pour un soulagement rapide.

Les patients doivent éviter les médicaments tels que l’aspirine, l’ibuprofène (Advil) et le naproxène sodique (Aleve) pendant les deux premières semaines. Ils peuvent augmenter le drainage et l’apparition des ecchymoses. Discutez de tous les analgésiques avec votre médecin pour vous assurer qu’ils ne contiennent pas d’ingrédients susceptibles de ralentir la coagulation du sang ou d’augmenter les risques de saignement pendant la chirurgie.

Les suppléments alimentaires en vente libre doivent également être évités car ils pourraient ralentir la coagulation du sang. Cela concerne particulièrement la vitamine E, mais de nombreux produits à base de plantes ont également cet effet. Assurez-vous de discuter de tous vos suppléments avec votre médecin avant l’opération et n’essayez rien de nouveau pendant votre guérison.

Vous devez porter un vêtement de compression afin de réduire l’enflure et de soutenir les zones ayant subi une liposuccion. Cela aide à prévenir et à soulager la douleur et l’inconfort. Les pansements compressifs ne doivent pas être trop serrés pour ne pas réduire le flux sanguin dans la région.

En raison de la perte de sensation dans la région, n’utilisez pas de compresses chaudes ou froides ni de bouillottes. Cela pourrait provoquer des brûlures ou des engelures dans la région.

Récupération après la chirurgie de liposuccion

La plupart des gonflements et des douleurs après la liposuccion résultent du liquide tumescent résiduel utilisé pendant la procédure, qui emprisonné reste sous la peau. Le temps et l’utilisation du vêtement de compression permettent le drainage de ce liquide.

Après la liposuccion, nous vous encourageons à faire une activité physique légère, comme la marche, pour éviter la formation de caillots sanguins dans les jambes. Une activité intense devrait être évitée pendant un mois.

Si vous avez eu une sédation intraveineuse, vous reviendrez à votre mode de vie habituel plus rapidement que si vous aviez subi une anesthésie générale.

La liposuccion sous anesthésie générale a une incidence plus élevée de causer des nausées, des vomissements et des frissons, et vous éprouverez probablement des douleurs pendant des semaines après la chirurgie. Les patients ont généralement besoin de médicaments sur ordonnance pour contrôler leur douleur.

Si vous ressentez une douleur extrême ou de longue durée, n’hésitez pas à contacter votre médecin.

 

Laisser un commentaire